Contact us

Garden centre: (709) 280-5032
Office: (418) 287-5262
email: info@poussepartout.ca

upa

We grow gardeners!

 
 

ico_titre.pngObjectif : gazon vert | Blog

Contact us

Garden centre: (709) 280-5032
Office: (418) 287-5262
email: info@poussepartout.ca

upa

We grow gardeners!

 

Un beau gazon vert à Fermont ? Oui c’est possible!

 

L’acidité du sol

Entourée de tourbières et de forêts d’épinettes, en plein cœur de la taïga, Fermont a un sol naturellement acide. La présence de plantes acidophiles,  tel que les plants de bleuets, d’airelles rouges, et le thé du Labrador, en témoigne.

Le gazon n’aime pas du tout les sols acides. Pour bien se développer il a besoin d’un sol presque neutre, c’est-à-dire qui a un pH autour de 6,5. L’acidité du sol l’empêche d’assimiler les éléments nutritifs dont il a besoin pour sa croissance. Il faut donc, corriger l’acidité du sol, en premier, simplement par l’épandage de chaux ou de calcium marin. Il peut s’avérer nécessaire de faire plusieurs traitements avant d’obtenir le pH désiré, surtout si votre terrain a été négligé pendant plusieurs années. Après l’avoir obtenu, il faut le maintenir en continuant de faire un traitement par épandage, annuellement.

Nourrir son gazon

Le gazon est très gourmand, il doit consommer beaucoup d’éléments nutritifs pour fabriquer son feuillage. Étant donné qu’on le lui coupe régulièrement, il doit consommer davantage pour produire de nouvelles feuilles. Il existe toute une panoplie d’engrais à gazon sur le marché, des engrais chimiques, et naturels. Chacun des fabricants a sa propre formulation, qui doit être indiquée à l’aide de trois chiffres. Ces trois chiffres nous renseignent sur la composition de l’engrais. Prenons comme exemple l’engrais 24-12-6, il contient : 24% d’azote, 12 % de phosphore et 6 % de potassium, le reste du pourcentage est occupé par du remplissage.

Engrais chimiques  versus engrais naturels

Les engrais chimiques dits de synthèse, sont issus des substances transformées chimiquement, alors que les engrais naturels peuvent être d’origine organique (provenant de résidus de végétaux ou d’animaux) et d’origine minérale (roches broyées). Les engrais chimiques ont des formulations dont les chiffres sont beaucoup plus élevés, que celles des engrais naturels.

Ainsi la portion de remplissage est plus importante dans les engrais naturels. Cependant, étant composée de matière organique et de milliers de micro-organismes bienveillants pour le sol, ce remplissage  est un amendement de premier choix qui stimule et redonne la vie au sol.

Les engrais chimiques nourrissent rapidement la plante mais ils dégradent le sol en l’acidifiant, et en causant des excès de salinité. Ils peuvent même être nocifs pour les micro-organismes qui y vivent et qui sont essentiels pour la fertilité du sol. En résumé, les engrais chimiques nourrissent la plante au détriment du sol, alors que les apports d’engrais naturels rendent le sol plus fertile, et le maintienne en vie. Eh oui! Le sol aussi est vivant lorsqu’il est en santé.

 

 

Mettre la bonne dose et au bon moment

Sur le sac d’engrais, il est indiqué la superficie qu’il couvre. Il est important d’en tenir compte. Si le sac couvre 400 mètres carrés mais que la partie gazonnée de votre terrain n’est que de 200, n’utiliser que la moitié du sac. Une trop grande quantité d’engrais peut brûler le gazon.
Attendre que les nouvelles pousses de gazon soient sorties, mais ne les faites pas trop patienter car elles sont affamées. Après une bonne pluie, le sol gorgé d’eau, devient un médium performant pour dissoudre les engrais. Éviter les jours d’orage, l’abondance d’eau peut faire flotter les précieux granules d’engrais jusqu’au caniveau. Si votre sol est sec au moment de le fertiliser, arroser-le avant, plutôt qu’après, ainsi l’engrais restera à la bonne place pour libérer ses éléments nutritifs.

ico_titre.pngComments

!There are no comments
! Posting comments after three months has been disabled.
 
Newsletter