Contact us

Garden centre: (709) 280-5032
Office: (418) 287-5262
email: info@poussepartout.ca

upa

We grow gardeners!

 
 

ico_titre.pngPour une pelouse durable | Blog

Contact us

Garden centre: (709) 280-5032
Office: (418) 287-5262
email: info@poussepartout.ca

upa

We grow gardeners!

 

Durable ? Est-ce possible ?

Avec cette interdiction d’utiliser les pesticides, et tous ces pissenlits qui nous envahissent ?

Eh oui, c’est possible ! Il suffit de changer notre façon de traiter le gazon, d’adopter des pratiques culturales qui favoriseront sa vigueur, sa croissance et sa résistance aux insectes et aux maladies. Il faut aussi, devenir plus tolérant à tous les organismes qui peuplent une pelouse en santé, baisser notre valeur esthétique, et vouloir connaître et favoriser cet écosystème urbain agréable et verdoyant.

Tout un contrat !

Certains diront qu’il est beaucoup plus facile d’aller de l’autre côté de la frontière, acheter des herbicides, croyant que la vente encore permise dans cette province, prouve que ce n’est pas si dangereux que ça ! Au Québec, si nous avons un code de gestion des pesticides, c’est parce que notre population qui est, depuis plusieurs années, soucieuse de son environnement, et de la qualité de son milieu de vie, a fait le choix, en tant que société, d’empêcher l’utilisation non raisonnée de pesticides.

Il faut dire que la promotion de la pelouse parfaite, par les compagnies qui fabriquaient les pesticides les plus populaires, ont vite augmenté leurs profits. Le rêve du ‘green de golf’ dans sa cour ! Quel prestige ! Revenons un peu sur terre, ce dont nous avons réellement besoin dans notre cour, c’est un couvre sol facile à maintenir relativement court, sur lequel on peut circuler de façon sécuritaire, qui absorbe et conserve l’eau, et qui en plus, purifie l’air et filtre les poussières.

Essayer de maintenir un vert de golf, consiste à éliminer toutes les plantes qui ne sont pas de la bonne espèce. C’est maintenir une monoculture (beaucoup plus fragile aux prédateurs, maladies et autres) exigeant beaucoup d’énergie et d’intrants (engrais, tonte, désherbage etc.), car incapable de survivre d’elle-même sans des soins humains. Avez-vous vraiment envie d’être l’esclave de votre gazon tout l’été durant ?

La solution

La solution c’est d’opter pour une pelouse durable, c’est-à-dire une pelouse saine et en santé, qui résiste mieux aux insectes, mauvaises herbes et maladies, qui requiert moins d’engrais, moins d’arrosage, moins de tonte et dont l’apparence peut ne pas être parfaite, mais qui  remplit ses fonctions utilitaires, bénéfiques et sécuritaires.

Une pelouse durable est composée d’un mélange de graminées rustiques à la région où elle sera implantée. Le mélange peut contenir un peu de trèfle blanc. Longtemps considéré à tort, comme une mauvaise herbe, (à cause de la rondeur de ses feuilles !), le trèfle blanc est plutôt une plante compagne bénéfique pour le gazon. Issue de la famille des légumineuses, elle a la capacité d’utiliser l’azote contenu dans l’air que nous respirons et le transformer en azote assimilable pour le gazon friand d’engrais.

Toujours vert, grâce à son pouvoir de synthétiser l’azote, le trèfle nous aide à implanter un gazon sur un sol pauvre en éléments nutritifs, tout en réduisant la quantité d’engrais à épandre. À chaque tonte, son feuillage déchiqueté, libère dans le sol, de l’azote organique,  au grand plaisir des graminées.

La pelouse est un milieu vivant !

La pelouse est un milieu vivant ! C’est un écosystème qui abrite une diversité et une multitude d’organismes vivants (plantes, insectes, lombrics, bactéries, champignons, et microorganismes) jouant chacun un rôle écologique important. L’importance de mieux les connaître est indéniable, afin de maintenir en santé, ce milieu bienfaiteur pour nous.

Au cours des prochains articles, nous verrons les bonnes pratiques culturales, proposées par l’industrie de l’horticulture ornementale du Québec, qui sont maintenant, la norme à suivre pour l’entretien d’une pelouse écologique. Une pelouse à notre image, qui respecte les écosystèmes d’une façon logique.

ico_titre.pngComments

!There are no comments
! Posting comments after three months has been disabled.
 
Newsletter